Un hachis (plus ou moins) parmentier...

Publié le par DS

... mais qui a du peps !

Pour changer hachis parmentier original avec topinambours carottes navets

Le hachis parmentier, c'est bon. Une bouchée et vlan, on se retrouve un samedi soir des années 80, à la table familiale en formica bicolore (blanc et orange), à demander si on peut gratter le plat.
C'est régressif. C'est gourmand, nourrissant, rassurant. On adore.
Mais parfois... on aurait envie de quelque chose d'un (tout petit) peu plus décalé. Un rien plus transgressif.
On s'interroge, on tergiverse... Et pourtant, comme c'est facile !

Hachis parmentier original pour changer

Une purée un peu... bousculée

Pas la peine d'aller chercher midi à quatorze heures (genre chou kalé ou yuzu en jus...), non : il suffit de penser pour une fois à nos bons vieux légumes (hein ? Tu as pourtant bien dit "transgressif", rassure-nous ?...), à ceux auxquels on pense rarement : ben oui, même les vieux qui ont mauvaise réputation et qui semblent un peu "compliqués" (topinambours, navets), un peu particuliers (céleri-rave, panais), un peu... détestés (chou-fleur), un peu... verts (haricots, épinards) ou trop oranges (carotte !). On les marie à parts égales (ou pas) avec cette valeur sûre qu'est la pomme de terre (notre ô combien chère et salvatrice patate), résultat : une purée aux délicatesses jusqu'alors insoupçonnées (hummm, cette saveur d'artichaut obtenue en mêlant pommes de terre et topinambours, incroyable. Et cette note fruitée qui ressort quand on ajoute une carotte et un navet !). Un peu de crème, plus éventuellement de beurre, hop le tour est joué.

Un hachis de viande plus... secoué

Veau, vache, cochon... Pas d'a priori, tout est bon, surtout les restes ! Et même les mal-aimés/détestés (le foie...) y trouveront une place heureuse, bien relevés et pour peu qu'on les hache au préalable avec un oignon ou une échalote.

... Et du fromage

hachis parmentier recette originale

C'est lui qui va parachever ton oeuvre. Et pas seulement pour le supplément de goût ou l'attractivité qu'il va apporter au plat (le gratiné, c'est o-bli-ga-toire). Car le secret, c'est d'en glisser aussi dans la purée (au moins dans la couche du dessus) pour la rendre plus onctueuse, plus filante...

Ensuite dans ton plat, tu fais trois couches : d'abord un peu de purée, puis le hachis de viande, puis le reste de purée (et le fromage). Au four, pour une petite demi-heure...
(Et roulement de tambour ! Ton hachis va faire un malheur, tu nous raconteras ?)

D'autres idées pour utiliser des restes ?

Cours ici...

 

Commenter cet article

iza 14/05/2020 16:33

cc
j'ai testé plusieurs fois les hachis en version 3 couches
mais j'en reviens toujours à la recette de ma maman qui mélangeait tout
bon ok cela donne souvent une couleur un peu bizarre mais cela reste très moelleux !
biz

SuperMadame 14/05/2020 17:05

Ah, c'est une idée ! Pour le moelleux, je trouve que le fromage mêlé à la purée apporte beaucoup.

aloavera 14/05/2020 08:08

Nos hâchis vont devenir des oeuvres d'art ! Et c'est tant mieux