En 1927, comment nous imaginait-on ?...

Publié le par DS

anticipation science fiction conte 1927
Lisette, le journal des petites filles (31 juillet 1927)

En 1927, même dans ses rêves les plus fous, comment imaginait-on l'avenir ?
Pouvait-on concevoir qu'un virus (par exemple) pourrait sévir si fort qu'il nous cloîtrerait au foyer le plus clair de notre temps, et pour le reste, nous contraindrait à sortir masqués ?...
Pas forcément. Mais force est de constater qu'on pouvait prévoir juste... au delà des délires nés d'une technologie qui s'éveillait.
La preuve, écoutez.
(Attention au jeune public... à notre époque, ce récit peut heurter sa sensibilité.)

Les derniers loups (1/2) 5 min 20 s

Les derniers loups (2/2) 6 min 32 s

science fiction récit d'anticipation 1927 Lisette
Lisette, le journal des petites filles (31 juillet 1927)

Ce court récit d'anticipation, publié dans Lisette, le journal des petites filles daté du 31 juillet 1927, témoigne indéniablement d'une certaine clairvoyance : l'automobile et le téléphone non seulement démocratisés, mais aussi dégainés à tout bout de champ... Des produits chimiques utilisés pour garantir les cultures (la PAC, notamment destinée à accroître la productivité agricole, ce fut tout de même 30 ans après) , des tâches ménagères automatisées (vive l'autocuiseur !)... Mais aussi certaines espèces exterminées... Et des enfants blasés qui n'ont peur de rien... ;-)

Et pourtant, ce récit de science fiction (pensé comme une réinterprétation du Petit Chaperon rouge) ne se projette qu'en 1960 !

Qu'auraient donc imaginé nos ancêtres pour 2020 ?

Quoi qu'il en soit, si l'on peut anticiper les avancées des techniques, il est plus difficile en revanche d'envisager celle des consciences : par exemple, comment se figurer au début du XXe siècle que, 93 ans plus tard, la souffrance animale serait devenue insupportable pour notre société ?
En ce sens, la chute de l'histoire n'est pas du tout, mais alors pas du tout celle que nous aurions attendue de nos jours, sachant en outre que ce conte est destiné à l'origine à un lectorat d'enfants.
A méditer, donc, avant de le proposer au tout jeune public d'aujourd'hui...

Rétro... avancée

Pour un autre instantané très édifiant, rendez-vous ici ! (En février 1956 cette fois, lorsqu'on abandonnait le vrac pour les incommensurables avantages de l'emballage plastique...)
 

 

Publié dans Humeur

Commenter cet article

angevine49 28/11/2020 11:08

Bonjour,

Mon arrière grand mère née en 1901, nous a dit: j' ai vu arriver l' électricité. L' électricien nous avait dit acheter des bons cela va rapporter mais elle ne l' a pas cru. Puis le frigo fût une grande avancée, ainsi que le tracteur. Que d' évolution. Mais quand les journaux on commençais à parler de la vendangeuse, là elle a dit mes petits je ne verrais jamais çà car ils n' y arriveront pas. Mais qulques années avant son décé (en 1994), elle l' a vu. On l'avait emmener voir les vendanges...

En 93 ans, elle a vu évoluer notre société avec ses bons et mauvais côtés.

Bon week end

SuperMadame 28/11/2020 16:45

Oui, certainement, c'est une dame qui a traversé le siècle... En pressentant certaines avancées, sans pouvoir y croire réellement