Nouveau patron tricot ! Une blouse vintage

Publié le par DS

(avec une surprise...)

Patron tricot pull femme années 40

19 août 1944, Annecy, hôtel Splendid, siège de la Kommandantur.
Il est 10 heures du matin.
Le colonel allemand commandant les forces d’occupation présentes en Haute-Savoie remet aux chefs de la Résistance départementale l’acte de capitulation. Après des mois de combat, la Haute-Savoie est le premier territoire français libéré.
Une avancée qui n'aurait pu avoir lieu sans le maquis des Glières, au cœur du massif des Bornes où, en 1944, des centaines de résistants ravitaillés par la population des vallées alentour luttèrent pour la liberté.
Ce chandail aurait pu être celui de l'une d'entre eux.

Patron tricot pull blouse femme

Un pull effet « blouse », dans l’esprit des années 40… avec une taille haute et resserrée jusque sous la poitrine, et des manches assorties : légèrement bouffantes au-dessus de longs poignets fins, ce sont des manches montées pour souligner la délicatesse des épaules. 
Il se tricote majoritairement en circulaire, d’un seul tenant, de bas en haut (bottom-up).
Côté technique, pas de difficulté : le haut des manches, réalisé après relevage des mailles de l’emmanchure, permet de se familiariser/se divertir avec quelques rangs raccourcis (wrap&turn) expliqués pas à pas, tout comme la confection du col.
Quant aux points employés (semis sur jersey et côtes perlées), ils ne présentent aucun piège et permettent de rythmer le tricot !

Blouse "Les Glières"
Explications disponibles en 3 tailles (S, M, L)

dans ma boutique Ravelry

... Et spécialement pour les supermadames :
-20 % sur tous mes patrons
avec le code GLIERES
(jusqu'à dimanche soir, 2 mai, 23h59) !

Blouse au tricot avec côtes perlées et semis jersey

Aiguilles circulaires n° 2,75 - Fil : « Idéal » de Bergère de France, col. « Meije » (10 à 11 pelotes de 50 g/125 m env.) - Échantillon 10x10 cm en point de semis : 24 m x 34 rgs

Publié dans Tricot, DIY, Dressing

Commenter cet article

Floraline 28/04/2021 10:59

Joli pull, et un bon rappel: il y a des années, des personnes étaient prêtes à risquer leur vie pour notre VRAIE liberté, contrairement à ceux qui risquent la vie des autres pour la fausse liberté de faire la fête sans masque!

SuperMadame 28/04/2021 11:43

Merci beaucoup, Floraline, et merci aussi pour ta remarque très juste ; c'est sûrement qu'à l'époque, les valeurs personnelles étaient tournées davantage vers la collectivité que vers son propre nombril...