Une ceinture bien plaquée

Publié le

Une ceinture bien plaquée

Tellement laid, tellement laid, tellement laid...

(à chanter sur l'air de "pimpon pin - pimpon pin - pimpon pin")...

... Tu vois de quoi je veux parler, Madame ? Ben oui : le bout de la ceinture, un peu trop long et sans passants pour le retenir, qui navigue au gré de tes mouvements avec une amplitude proportionnelle à sa longueur... C'est moche, c'est gênant, c'est énervant !

Face à ce problème, on a cherché des solutions... Ah, la boulette de Patafix pour plaquer le bout de ceinture, quelle idée de génie ! Sauf qu'à un moment ou à un autre, la boulette s'aplatit et ne fixe plus, le bout de ceinture repart à l'aventure en dévoilant une superbe crotte blanche... très chic (et d'autant plus vexant que tu avais mis au point ce stratagème pour être au top lors d'un rendez-vous clientèle important...) ! Testée aussi, l'épingle à nourrice passée dans le dernier trou et fixée au vêtement : pas du tout discret, et puis tu imagines si l'épingle vient à s'ouvrir.... aïe aïe aïe.

Une ceinture bien plaquée

Non, il y a beaucoup plus simple et efficace : l'élastique à cheveux. Choisis-le le plus fin possible, et de la couleur de ta ceinture. Passe-le autour et fais-le glisser jusqu'à ce qu'il soit proche de la boucle (attention, il ne doit pas être trop large ; s'il "flotte" trop, n'hésite pas à faire un second tour - l'effet final sera le même -).

Une ceinture bien plaquée

Résultat : tu as créé un passant hyper discret pour plaquer (sans appel) ton bout de ceinture.

(Décidément, si SuperMadame n'existait pas il faudrait l'inventer.)

Publié dans Système D, Dressing

Commenter cet article