La salade grecque : sublime dans son plus simple appareil

Publié le

Quiconque a déjà dégusté une "vraie" salade grecque dans son contexte d'origine, que ce soit au beau milieu du Péloponnèse, à Athènes ou à Santorin, ne pourra jamais l'oublier.

Pourquoi ? Parce que devant cette merveille de gastronomie et de simplicité mêlées, on ne peut que succomber. Alors, gare : on n'améliore pas une perfection en soi.

Pas touche (œuvre d'art)

La salade grecque se hisse au rang des intouchables comme, par exemple, notre croissant du matin (que que nos voisins méditerranéens s'acharnent - hélas - à "parfaire" à grands coups de sucre glace), ou le pan bagnat niçois, authentique trésor du patrimoine, aujourd'hui pourtant dénaturé par des tas d'ajouts intempestifs (maïs, salade... voir les travaux de l'Association de défense et de promotion de l'appellation "pan bagnat" à ce sujet).
Donc...

Règle n° 1 : ne cherche pas à enrichir la recette

La salade grecque telle que surgie d'une cuisine hellène, tout comme Aphrodite sortant des eaux égéennes, doit rester dans son plus simple appareil. Soit : concombre épépiné coupé en dés, tomates, olives noires, feta et origan. Pour la sauce : huile d'olive et citron, sel et poivre, plus éventuellement une larme de vinaigre balsamique. Rien de plus.

Règle n° 2 : ne supprime aucun ingrédient

De grâce, respecte la pleine association dont elle résulte, c'est elle qui lui donne sa saveur unique. Et dernier conseil : aie la main assez généreuse sur l'origan. Car sans lui, ta salade ne pourrait pas avoir son "vrai" goût grec !

Envie de fraîcheur ?...

Crémets d'Anjou recette facile dessert légerLa salade acidulée aux noix de pétoncles ou celle au poulpe semble tout indiquée dans ton cas, suivie pourquoi pas des très aériens et néanmoins délectables crémets d'Anjou...

Commenter cet article

Tout chocolat 10/08/2016 22:32

Sans olive pour moi mais origan du jardin;)